Skip to main content
Animateur socioculturel généraliste
http://enfants%20Animation%20sociale%20Loisirs

Animateur.trice socioculturel.le généraliste

Qualités requises

  • Dynamisme

  • Créativité

  • Pédagogie

  • sens des responsabilités

Description du métier

L’animateur·trice socioculturel·le généraliste a pour mission d’organiser et d’encadrer des activités de loisirs. Il/elle conçoit ses activités en respectant le projet pédagogique de la structure qui l’emploi. La plupart du temps, il/elle doit favoriser l’expression et la créativité et viser l’épanouissement de son public. Il/elle encadre des groupes, souvent des personnes mineures. Enfin, il/elle veille à la sécurité des participants.

Principaux débouchés

– Centres de loisirs

– Centres de vacances

– Maisons des jeunes

– Foyers de jeunes travailleurs

– Collectivités territoriales (accès à la fonction publique territoriale par le concours d’Animateur Territorial)

– Hôtellerie de plein air

Formations pour devenir Animateur.trice socioculturel.le généraliste

La formation BPJEPS mention animation culturelle vise à formation des professionnels de l’animation culturelle.

Le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) permet d’encadrer des enfants et des adolescents à titre non professionnel et de façon occasionnelle.

Le baccalauréat professionnel « Animation-enfance et personnes âgées » a pour objet de certifier des animateurs généralistes capables de concevoir et réaliser des activités d’animation de nature variée, notamment auprès d’un public jeune et de personnes âgées en perte d’autonomie.

Le Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) en accueils collectifs de mineurs permet de diriger ces accueils à titre non professionnel et de façon occasionnelle

L’animateur(trice) exerce en autonomie son activité professionnelle, en utilisant un ou des supports techniques dans les champs des activités éducatives, culturelles et sociales, dans la limite des cadres réglementaires. Il/elle est responsable de son action au plan pédagogique, technique et organisationnel. Il/elle assure la sécurité des tiers et des publics dont il/elle a la charge. Il/elle a la responsabilité du projet d’animation qui s’inscrit dans le projet de la structure.

L’animateur(trice) exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des supports techniques
dans les champs des activités éducatives, sociales et culturelles et dans la limite des cadres réglementaires.

Le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) : « Carrières sociales» : « Animation sociale et socioculturelle » couvre les secteurs d’activité en lien avec les domaines d’intervention suivants : l’animation socioculturelle et l’éducation non formelle, proches de la vie associative et des fédérations de l’Education populaire (M.J.C., Centres Sociaux, etc.), l’action sociale (les dispositifs d’intégration et d’insertion dans des lieux spécifiques comme les maisons de retraite, les foyers logement, les centres pour handicapés, …), l’action culturelle, la médiation, le développement local, le tourisme, les pratiques de loisir.

L’animateur d’activités et de vie quotidienne exerce son activité professionnelle en référence avec le projet de la structure qui l’emploie et dans le cadre d’une équipe.

Le DEJEPS Animation sociale vous permet de travailler dans une démarche d’éducation populaire au sein d’une structure de l’intervention sociale et ce, en prenant en compte les caractéristiques des publics en situation de handicap, de dépendance et d’exclusion

Le DESJEPS Direction de structure et de projet atteste, dans le domaine de l’animation socio-éducative ou culturelle, des compétences suivantes, figurant dans le référentiel de certification :
– fédérer les différents partenaires dans la conception d’un projet de développement en lien avec les valeurs de l’éducation populaire ;

Avec la formation DEUST STAPS AGAPSC, apprenez à transmettre votre passion et participer à la progression de vos élèves.

La licence professionnelle Métiers de l’animation sociale, socio-éducative et socio-culturelle forme des professionnels de l’intervention sociale et socioculturelle capables de concevoir et de mettre en oeuvre des projets de développement au service d’une population locale sur un territoire donné.

L’objectif de la formation (niveau II, Bac + 3) sera de permettre à des étudiants ou à des professionnels d’accéder à des responsabilités dans les champs culturel et social (la direction d’une structure associative ou la gestion d’un service au sein d’une collectivité territoriale, sans oublier le management de projets rassemblant de nombreux partenaires ou appelant des opérations de médiation entre de multiples acteurs) dans la politique de la ville, la prévention de la délinquance ou l’insertion sociale des jeunes, la politique culturelle des collectivités.